Dérive sanglante de William G. Tapply

Publié le par Aurore


Improbable survivant d'un coup de foudre, au sens propre du terme, Stoney Calhoun a perdu la mémoire. Sorti depuis 5 ans de l'hôpital, il guide aujourd'hui les clients de la boutique de péche où il travaille et vit paisiblement au fond des bois. Passionné de pêche à la mouche, il monte des appâts aux noms étonnants (Bunker fly, Bitch creek nymph...) et parle avec son chien Ralph Waldo. Le temps suit sa course de manière flegmatique dans l'état du Maine jusqu'au jour où son ami et collégue, Lyle, disparait après une partie de pêche. Calhoun se découvre alors d'inattendus talents d'enquêteur, qu'il s'efforce de minimiser quand l'homme au costume frappe à sa porte...

Un policier calme et paisible dans lequel seul le bruit des rivières, du lancer de la soie, et du frétillement des truites sauvages, mène le rythme sur les pas de Calhoun, figure type de l'anti-héros qui ne supporte plus une goutte d'alcool depuis son accident et prend la vie telle qu'elle survient, tel un ermite sage et taciturne, réticent à la modernité et aux changements trop brusques.


Dérive sanglante de William G. Tapply, Gallmeister, 2007

Publié dans Polars

Commenter cet article