Millenium de Stieg Larsson

Publié le par Aurore


La sortie prochaine du film est pour moi l'occassion de revenir sur la saga devenue culte de Stieg Larsson:  Millenium. On en parle, on en parle, et tout le monde les trouve géniaux. Et alors?
 
Bon, commencons au commencement. Millenium c'est trois livres: Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, et La reine dans le palais des courants d'air. Des couvertures judicieusement choisies pour la collection Actes Noirs (domaine policier chez Actes Sud) qui savent attirer l'oeil d'une manière si incroyable que la collection connaît depuis la parution du premier tome en 2006 un regain d'interêt pour ses titres. A tel point que beaucoup confondent La princesse des glaces de Camilla Lackberg, paru en avril 2008, avec les millenium.
Alors, jolie couverture mais ce n'est pas tout, allons plus loin. L'auteur: journaliste reconnu en Suède, politiquement engagé. Sa mort prématurée, comme on dit, avant même la parution de ses livres, a fait couler beaucoup d'encre et renforcer le mythe autour de l'auteur, un peu à la manière d'Alain Fournier, mort pendant la grande guerre à Verdun et dont le corps ne fut retrouvé qu'en 1991. Mieux encore, même si cela est pire, il y a toute la bataille juridique autour des droits d'auteurs de Stieg Larsson: de son frère, de son père, de sa compagne...qui en est le légitime bénéficiaire?
Bref, à peine mort, que Stieg Larsson est devenu une véritable légende.

Actes Sud a eu le nez en acquérant les droits de la trilogie, à bon prix,  lancer sa nouvelle collection avec le premier tome pour l'inaugurer, et en accord avec son goût de découvreur scandinave.

Et l'histoire me direz-vous? On lit ici et là des propos plus qu'élogieux du type de celui qui clos l'article d'Evene intitulé Le polar de la décennie:
"Contrairement aux centaines d'autres livres qu'on lira dans notre vie, celui-ci restera à jamais gravé dans notre mémoire."(Article intégral ici).

Alors, certes, Millenium est entraînant, attachant, inlâchable. Tout d'abord, l'histoire est bien ficelée. Dès le premier tomedans lequel Mickaël Blomkvist tente de sauver sa réputation, son journal, et de résoudre une disparition vieille de 40 ans, on embarque pour un voyage à milles à l'heure. Bon, on embarque, si on a passé les 150 premières pages, qui ont manqués d'achever plus d'un lecteur avec les descriptions interminables, mais... utiles pour planter le décor, et faire voyager le lecteur français dans un pays qu'il ne connait pour ainsi dire pas, la Suède. Le charismatique Blomkvist croise de nombreux hommes et femmes (avec une prédilection pour ces dernières, ben oui, c'est un polar, et lui, c'est un homme qui aime les femmes) et parmi eux, il croise Lisbeth Salander... Ah, Lisbeth, quelle énigme que cette fille maigre comme un sac d'os, percée, tatouée, hackeuse de génie, et mauvais caractère ambulant. Si ce n'était que ça! Et oui, les personnages sont fichtrement attachants, et avec la vie que leur mène Stieg Larsson avec des longs chapitres plein de suspens lorsqu'il abandonne son personnage en mauvaise posture, on est assez vite à cran, et aussi un peu glacé parfois  par les tordus de première qui hantent l'univers de Millenium.

L'histoire est donc haletante, et on peine à lâcher la saga entre les tomes. Mais comme il doit (forcément) avoir de mauvais côté...
Et bien, si vous n'avez pas encore lu la trilogie dont tout le monde parle depuis plus de 2 ans et qui caracole en tête des meilleures ventes, ne lisez pas les quatrièmes de couverture. L'éditeur a voulu donner un piment qui a bien manquer de me gâcher mon plaisir. Avec un polar, et a fortiori un polar à suite, je ne veux pas savoir si les personnages auquels je m'attachent vont vivre ou mourir, si je vais les revoir dans le tome suivant ou pas, s'ils vont réussir ou pas, s'ils vont en réchapper d'un cheveau ou pas... Bref, toutes ces petites choses qui font qu'un polar se lit comme un polar et non pas comme un autre genre de livre. Voilà, à ça on peut y échapper.
Le gros point noir de la série c'est sa traduction. Sans doute fait dans l'urgence ou je ne sais encore. Mais les failles sont flagrantes à tout lecteur attentif. Des répétitions qui lassent rapidement, des anglicismes  et des manques à la traduction énervants ("focus", le "couvercle" de l'ordinateur en sont de bons exemples)... A espérer que la sortie poche qui devrait, si l'on en croit la rumeur, accompagner la sortie des films, voit la traduction un peu plus travaillée!

Une bonne trilogie donc, pleine de suspens, avec les ingrédients  traditionnels du polar. Une pointe d'originalité avec un journaliste dans le rôle de l'enquêteur, et surtout des implications économiques, politiques et sociales au coeur de chaque intrigue, et ce au  niveau national voire international. Un polar contemporain qui aborde des thèmes contemporains, sur un bon rythme. Et si l'on omet quelques impératifs (traduction, quatrième de couverture, et avoir le troisième tome sous la main avant de finir le second!), vous avez entre les mains un polar bien mené. A lire impérativement, en une bouchée, même s'il est un peu exagéré d'en faire le polar de la décennie...


Les hommes qui n'aimaient pas les femmes de Stieg Larsson,
Actes Sud/Actes Noirs, 2006
La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette de Stieg Larsson, Actes Sud/Actes Noirs, 2006
La reine dans le palais des courants d'air de Stieg Larsson, Actes Sud/Actes Noirs, 2007

Publié dans Polars

Commenter cet article

Caloloulou 22/06/2010 16:52



Cette saga m'a beaucoup plu malgre le fait qu'au premier livre j'ai cru abandonné car l'intrigue avait du mal a commencé. Il a fallu attendre la 250 page pour que l'histoire commence enfin!!!!
Sinon l'histoire est bien menée et le troisieme livre est pour moi de loin le meilleur (les details sont croustillants)



Nicolas 10/10/2009 23:26



Le tome 1 de Millenium est pour moi époustouflant. J'ai commencé à lire ce roman quand il commençait seulement à être connu, il n'était pas encore le phénomène éditorial qu'il est devenu, donc je
ne me m'attendais pas forcément à un truc énorme. Le premier tome est excellent (sauf la couv, un peu glauque...): suspense, mystère, style soigné et efficace, et la traduction ne m'a pas gêné
(peut-être qu'en le relisant...). Un des meilleurs polars que j'ai lus! Le deuxième m'a en revanche déçu: même s'il se dévore, l'intrigue est beaucoup moins fouillée. Quant au troisième, je ne
l'ai pas lu.



Aurore 11/10/2009 13:45



C'est vrai que ça s'éssouffle par la suite, mais le 1er tome met une telle claque!



Restling 20/07/2009 10:42

J'ai beaucoup aimé cette trilogie mais il me semble me souvenir que comme toi, j'avais souvent été agacée par les traductions approximatives.

silvi 13/05/2009 14:42

bonjour, très bel article, sur cette trilogie que personnellement j'ai beaucoup aimée, et dont en effet, les personnages de Lisbeth et Michaël sont particulièrement attachants et vifs. Pour en savoir plus il y a aussi "le mystère du 4ème manuscrit" (présenté sur mon blog)
amicalement Silvi

Aurore 13/05/2009 21:14



J'ai aussi aimé, il me semble juste que sa popularité et les adjectifs qui qualifient la trilogie sont quelques fois surfait. Ca ne m'empêchera pas d'aller au ciné
et je viendrai faire un petit tour... ;)