Le chemin de Sarasvati de Claire Ubac

Publié le par Aurore

Le-Chemin-De-Sarasvati


Aujourd'hui encore, être une fille en Inde est un tort immense. A peine née, Isaï est menacée de mort par sa tante, une folle aigrie et mystique: pourquoi nourrir une bouche inutile? Comme si sa belle-soeur n'était pas un fardeau suffisant, il a fallu qu'elle donne naissance à une fille. Malédiction! Mais malgré toutes les cruautés de cette femme, Isaï grandit et chante auprès de sa mère. A sa mort, l'univers d'Isaï bascule. Personne ne peut plus la protèger. Personne, sauf peut-être son père, disparu à Bombay des années auparavant. Déguisé en garçon, Isaï fera la connaissance d'un jeune garçon, qui comme elle est indésirable: un intouchable. Et qui comme elle, arpente Le chemin de Sarasvati, la déesse musicienne.


Une petite pépite!


Le chemin de Sarasvati nous emmène bien loin et nous en met plein les mirettes. J'ai été un peu soufflé par le début du roman, très dur, qui raconte les premières années d'Isaï et la conditon des femmes, sous le joug de leur belle-famille entre autres. Et jusqu'à ce que notre chanteuse en herbe s'envole, j'ai été un peu refroidi par la dureté de ce roman pour ados. Et alors, oui. C'est une évidence, je le sais. Les romans ados ne sont pas fait que de papillons et de crises d'acné. Et c'est tant mieux!

Car avec ce départ difficile, c'est tout le chemin qu'Isaï aura à parcourir pour se saisir enfin de son identité et de sa vie qui prend sens. Un chemin qui nous entraîne dans l'Inde contemporaine, dans laquelle les traditions sont toujours aussi ancrées et où la pauvreté a la main mise (traffics d'enfants, bidonvilles, collectes de poubelles pour survivre...)

Mais un chemin où la brutalité de la vie et la poésie de la musique s'entrechoquent sur un rythme planant qui ouvrira à Isaï un autre monde.

 

Un roman qui devrait plaire à Saraswati!! ;)

 


Le chemin de Sarasvati de Claire Ubac, L'école des loisirs (Medium), 2010

Commenter cet article

Sharon 08/09/2010 20:05



Je suis d'accord avec toi, ce livre est une pépite. Il m'a littéralement happé. Ce roman pour ados a l'avantage de leur faire découvrir une autre réalité que la leur, tout en étant
remarquablement bien écrit.



Choco 17/05/2010 00:47



Bon ben voilà, t'as la réponse par Soukee



soukee 16/05/2010 18:12



Bienvenue dans notre challenge !Nous t'accueillons aec joie dans notre périple vers l'Inde. Peux-tu annoncer ta participation par un billet, stp ?? Et n'hésite pas à venir jeter un oeil à notre
programme de lectures communes !


Je vais lire ce roman qu'on vient de m'offrir très prochainement. J'adore Claire Ubac, notamment Le fruit du dragon, qui est une véritable ode au Vietnam... A bientôt !



Aurore 17/05/2010 23:22



Merci c'est chouette! :D Mon billet sera publié demain!! Je viendrais jeter un plus grand coup d'oeil! (Je ne connaissais pas du tout Claire Ubac, c'est une belle découverte)



saraswati 07/05/2010 20:40



tu as raison...j'adore l'Inde alors je note  ...et la couverture est si belle ...



Aurore 16/05/2010 17:06



Surtout avec un titre parail!! :D



Cécile de Quoide9 07/05/2010 11:12



Ce qui concerne les violences et injustices faites aux femmes a tendance à me mettre la rate au court-bouillon... Je vais donc éviter.



Aurore 16/05/2010 17:20



°°'! Je suis sûre que l'auteur n'aimerait pas être à l'origine d'une émasculation dans l'entourage de M'dame Quoide9!! (En fait c'est surtout le début qui est un peu vilent!)