Maus d'Art Spiegelman

Publié le par Aurore

Maus


Il est des relectures nécessaire, et Maus en fait partie.

 

Dialogue entre un fils et son père, Maus raconte l'histoire des juifs pendant la seconde guerre mondiale. La fuite, les persécutions, la peur, l'invasion de la Pologne, l'espoir, la Shoah, et l'après avec cette culpabilité dévorante des rescapés.

 

 

 

Maus4.jpg

Tout montrer, voilà ce qui fait la force Maus (souris en allemand, "surnom" donné aux juifs par les nazis), voilà ce qui distingue cette bande dessinée des autres bios, témoignages... sur cette période. Spiegelman montre tout.


Les discussions parfois difficiles avec son père, ce survivant.

Ses interrogations éthiques.

Ses choix de fils.

La folie et la mort.

La reconstruction (et son impossibilité)

Les fêlures, les cassures. Les siennes, et celle de son père. La vie de ceux qui en ont réchappé, leur "besoin" de vivre entre eux, de ne pas se mélanger aux autres, la difficulté de comprendre quant on est de l'autre génération.


maus1.jpg

Maus est tout et tout ce que je ne pourrais pas vous dire. Ces petites choses qui touchent chacun de nous différemment.

Après cela, faut-il parler du graphisme (?), du Pulitzer qui a couronné cette oeuvre personnelle (car je ne crois pas qu'Art Spiegelman avait en tête ce Maus, et le succès qu'il aurait,  quant il griffonait dans RAW).


Lisez-le. Relisez-le. Faites vous une idée, on en reparle.bestever

 

 

 


Maus d'Art Spiegelman, Flammarion, 1998 (édition intégrale)

Tome 1: Mon père saigne l'histoire, Flammarion, 1987

Tome 2 : Et c'est là que mes ennuis ont commencé, Flammarion, 1992

 

 

Challenge-Coup-de-coeur Challenge-BD 

Publié dans Mes incontournables

Commenter cet article

purple velvet 06/11/2010 21:55



une Bd que j'ai commencé.. mais jamais finie. non pas qu'elle ne me plaise pas, bien au contraire. Disons que je la trouve tellement extraordinaire qu'elle en est perturbante. Une énorme claque
malgré l'emploi de chats et de souris, ça pourrait passer pour une métaphore pas du tout subtile, et pourtant...


Probablement que je n'étais simplement pas dans un état d'esprit suffisamment positif à l'époque pour trouver le courage de la finir (et pourtant je ne suis pas du genre sensible, mais il a une
manière de dire l'indicible qui fascine et terrifie en même temps)


J'ai lu par contre Breakdowns, où Spiegelman évoque sa difficulté entre autre à sortir de l'ombre de la Bd qu'il a lui même créée, comme une sorte de monument qui finalement l'encombre beaucoup.



Leiloona 17/10/2010 13:50



Je n'ai pour le moment lu que des extraits.



bénédicte 06/10/2010 18:13



je ne l'ai jamais lu



Isa 20/08/2010 10:41



un petit chef d'oeuvre.



Cécile de Quoide9 30/07/2010 11:50



120 % d'accord : un ouvrage important !