Mon traître de Sorj Chalandon

Publié le par Aurore

Mon-traitre


En 1974, Antoine est un jeune homme qui aime par dessus tout faire chanter le bois de ses violons. Par dessus tout, jusqu'à ce qu'il rencontre l'Irlande, la vraie, celle du nord, celle qui s'offre et se volatilise comme une femme. Comme d'une femme, Antoine en tombe éperduement amoureux, il a besoin de la voir, de la sentir, et de se fondre en elle jusqu'à ne faire plus qu'un. Lui le jeune luthier parisien et elle l'Irlande pleine de douceur et de violence. Visite après visite, il apprend à l'apprivoiser, à parler la même langue, à s'habiller pour lui plaire. L'Irlande devient sa vie, ses amis, ses compagnons de peine et de fête. Mais dans son Irlande aux milles merveilles, se cache un traître avec qui il aura tout partager sans se douter de rien. Son traître à lui, et à son Irlande.


"J'étais différent. J'étais quelqu'un en plus. J'avais un autre monde, une autre vie, d'autres espoirs. J'avais un goût de briques, un goût de guerre, un goût de tristesse et de colère aussi. J'ai quitté les musiques inutiles pour ne plus jouer que celles de mon nouveau pays."


Et l'Irlande d'Antoine devient la mienne. Avec ses morts, ses grèves de la faim, ses rires, ses murs blancs, ses combats et sa bière.

Tout au long, j'ai senti une note autobiographique, mais sans rien savoir. Mon traître est le premier livre de Sorj Chalandon que je lis et je n'ai pas cherché à en savoir plus avant de commencer. Après, on s'interroge, on farfouille un peu, et on découvre qu'Antoine est bien l'auteur. Mon traître est son histoire, sa vibration, son amour pour l'Irlande. Les mots qui rés onne, le regard plein de poésie, tout ceci fait encore plus sens: le récit intimiste, la violence de la réaction d'Antoine et la manière dont l'empathie s'ins talle, et dont ce traître devient réellement (et un peu paradoxalement) Mon traître.

Mon traître a ce quelque chose d'envoûtant qu'on a du mal à définir, tout glisse mais tout y est brutal, on rentre dans ce roman lar gement autobiographique comme on rentre dans l'eau glacée: avec  un cri d'effroi et coup-de-coeurun étrange plaisir.


 

 

Le coup de coeur d'Emmyne!

 


 

 

Mon traître de Sorj Chalandon, Grasset, 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nico 06/10/2010 19:39



Tout le monde a aimé ce roman, sauf moi, comme je me sens seul . Je n'ai pas accroché à cette lecture: narrateur peu
attachant, rythme trop lent, phrases trop courtes. Une déception de mon point de vue.



Liyah 02/06/2010 07:41



Bien que l'histoire me plaisait, je n'ai pas du tout accroche au style de l'auteur dans le livre Une promesse ! Du coup j'ai pas trop envie de retenter l'experience ! Mais ton avis me fait tout
de meme reflechir !



Aurore 02/06/2010 12:16



C'est le premier livre de l'auteur que je lis, je ne peux donc pas comparer. Le style ne m'a pas paru particulier, mais peut-être que son style varie d'un livre à l'autre... Si tu veux des infos
plus précises, demande à Emmyne, c'est une fan de Chalandon (plusieurs billets sur son blog)!!



Choco 17/05/2010 00:51



Bon j'ai farfouillé dans mon fauteuil à lire  et il s'agit de la légende de nos pères.


J'en ai lu du bien alors on verra !



lancellau 26/04/2010 23:37



Revenant tout juste d'Irlande, tu me donnes envie!!



Marie 23/04/2010 08:05



Tu me tentes, tu me tentes !!! J'essaierai de lire ce roman très bientôt...