Une éducation libertine de Jean Baptiste Del Amo

Publié le par Aurore


Véritable plongée dans un XVIII ème siècle plein de bruits et d'odeurs, Ce premier roman de Jean-Baptiste Del Amo, sur la liste du Goncourt au premier coup d'essai, nous surprend par sa richesse et ses descriptions d'un Paris de luxure, de crasse et de violence. Entre un goût de Laclos, et une effluve du Paris de Jean-Baptiste Grenouille, nous suivons Gaspard, en 1760, qui laisse derrière lui sa Bretagne natale pour la capitale. De l’agitation portuaire du fleuve aux raffinements des salons parisiens, il erre dans les bas-fonds et les bordels de Paris.


[Extrait] Paris, nombril crasseux et puant de France. Le soleil, suspendu au ciel comme un oeil de cyclope, jetait sur la ville une chaleur incorruptible, une sécheresse suffocante. Cette fièvre fondait sur Paris, cire épaisse, brûlante, transformait les taudis des soupentes en enfers, coulait dans l'étroitesse des ruelles, saturait de son suc chaque veine et chaque artère, asséchait les fontaines; stagnait dans l'air, tremblotant des cours nauséabondes, la désertion des places. [/Extrait]



 

Une éducation libertine de Jean-Baptiste Del Amo, Gallimard, 2008.

Commenter cet article

Catherine 17/05/2009 13:31

Je l'ai acheté à sa sortie et je voulais le lire tout de suite mais je n'ai pas eu le temps (travail, voyage, fêtes de fin d'année...) et du coup, il est encore dans ma PAL... Mais ce n'est pas plus mal : je le lirai à tête reposée loin de tout le tumulte "premier roman", "génie", etc.